L’Héritière

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que j’ai bien aimé, avec un univers vraiment sympa et qui m’a été envoyé par les éditions Gallimard.

product_9782070665457_244x0

L’Héritière – Melinda Salisbury (ed. Gallimard Jeunesse)

« A la cour du royaume de Lormere, Twylla, dix-sept ans, est l’élue promise au prince héritier, selon la volonté des dieux. Elle possède un don. Elle a le pouvoir de tuer tous ceux qu’elle touche : elle est l’arme parfaite ! La cruelle reine qui l’a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Nul ne peut approcher Twylla sans risquer sa vie. Jusqu’au jour où Lief, nouveau garde charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission… »

« L’Héritière » est la nouvelle trilogie de Gallimard, à paraître aujourd’hui ! Au départ je n’étais pas convaincue par le résumé et par la couverture. Puis, je me suis plongée dans ce livre sans en attendre grand chose. J’ai véritablement été surprise par cette nouvelle série qui cache bien son jeu.

Avec une écriture facile et entraînante l’auteur nous emmène au royaume de Lormere. Elle a réussi à construire tout un monde assez réaliste avec ses traditions et ses religions, son organisation politique et les différents peuples qui forment 3 royaumes, dont Lormere. Chaque personnage a un rôle bien définit qui fait de lui une pièce maîtresse du puzzle que constitue l’histoire de Twylla. Car l’héroïne c’est elle, et elle ne se doute pas de ce qui l’attend. Cette jeune fille devait avoir une vie bien différente, elle devait devenir Mangeuse de pêchés et suivre la voie de sa mère une fois adulte mais la Reine en a décidé autrement. Twylla est une Daunen, fille des deux dieux vénérés par le peuple de Lormere. Elle sera la fiancée du Prince et assurera le rôle de bourreau des traîtres à chaque nouvelle Lune. Elle est toujours protégée par deux gardes. L’un de ses gardes la suit depuis 7 ans, c’est son bras droit, son pilier, tout en la respectant et en entretenant une distance avec elle, c’est lui qu’elle considère comme un « ami ». L’autre garde ne la connait pas aussi bien et change toutes les deux ou trois lunes, car la Daunen fait peur. Un simple effleurement et c’est la mort. Puis un jour avec Lief, jeune garde étranger remplace ce dernier. Pour la jeune fille c’est comme un nouveau départ. Elle revit, se réjouit et prend goût à la vie. Jusqu’à ce qu’une terrible révélation lui soit faite, à ce moment la vie de Twylla bascule pour toujours.

L’une des plus grande forces de ce roman est que l’auteur a créé un monde de toutes pièces. Pour une fois ce n’est ni un monde apocalyptique, ni un monde futuriste et ça c’est quand même pas donné dans la littérature pour ados. D’autre part, comme dit au début de cet article, l’auteur a une écriture très simple et entraînante ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas. Enfin, tout au long de la lecture on pense être menés d’un point A à un point B, de façon tout à fait logique, mais en fait PAS DU TOUT. A la fin du premier tome, le retournement de situation est tel que j’ai dû relire tout un passage pour être sûre de moi ! Toutefois, c’est un roman pour adolescents, et j’avoue que le passage de séduction entre Lief et Twylla, puis le triangle amoureux avec le Prince m’a beaucoup fait pensé à « La Sélection » de Kiera Cass. Ces passages ne font pas partis de ce que j’ai le plus aimé.

C’est un roman plaisant, une nouvelle saga dans un nouveau monde, avec de nouvelles intrigues plutôt différentes des best-sellers romans ados actuels. Un bon livre pour les vacances !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s