Le mystère de Lucy Lost

Bonjour à tous ! Cela fait quelques temps que je ne suis pas venue par icic, mais aujourd’hui je vais essayer de vous gâter ! Je commence par la chronique du dernier livre de Michael Morpurgo !

 

product_9782070664207_244x0

 

« Mai 1915…
Sur une île de l’archipel des Scilly, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée et hagarde, à moitié morte de faim et de soif. Elle ne parvient à prononcer qu’un seul mot : Lucy. D’où vient-elle? Est-elle une sirène ou, plutôt comme le laisse entendre la rumeur, une espionne au service des Allemands ?
De l’autre côté de l’Atlantique, le Lusitania, l’un des plus rapide et splendides paquebots de son temps, quitte le port de New-York. A son bord, la jeune Merry, accompagnée de sa mère, s’apprête a rejoindre son père blessé sur le front et hospitalisé en Angleterre… »

 

J’avoue n’avoir jamais lu de titres de Michael Morpurgo, et très récemment je me suis rendue compte que j’avais énormément lu Pierre Bottero, mais ça c’est une autre histoire. Mais je connaissais cet auteur et je savais qu’il faisait partie des auteurs jeunesse incontournables. C’est donc pour cela que je me suis lancée dans cette lecture.

J’avoue avoir eu du mal à commencer ma lecture. Les 50 premières pages m’ont passablement déçues, et j’ai décidé de ne pas continuer, de le reprendre plus tard, de laisser reposer cette mauvaise impression très certainement due au fait que je n’avais pas l’envie nécessaire pour me plonger dans cette lecture. J’avais reçu le livre très tôt et j’ai simplement attendu sa sortie pour m’y remettre.

J’ai adoré ! Et oui c’est juste ma mauvaise tête qui n’était pas d’humeur à la lecture car ce livre est tout simplement bluffant ! On y découvre l’histoire d’Alfie, jeune garçon qui part à la pêche avec son père et découvre sur une île dite « maudite » une jeune fille complètement perdue. Le seul mot qu’elle prononce est « Lucy » La famille de ce garçon décide de recueillir cette jeune fille qui ne parle pas, et qui semble avoir vécut un traumatisme. La famille fera tout son possible pour essayer de comprendre qui est cette jeune fille. La musique et la découverte d’une passion pour le cheval de l’île la rendra plus sociable mais ne fera rien contre son mutisme. C’est la découverte de soldats allemands qui va tout changer et l’on découvrira alors qui est Lucy. En parallèle on suit l’histoire de Merry, jeune fille du Maine, qui à la suite d’une mauvaise nouvelle convainc sa mère de rejoindre son père, soldat en Angleterre. Elles embarquent sur le Lusitania, un paquebot qui traverse l’Atlantique. Merry est une jeune fille vive, très curieuse et cultivée. Elle raconte son histoire à bord du Lusitania, les amis qu’elle se fait, jusqu’au naufrage de celui-ci et le conséquences que cela aura sur sa vie. Elle sera secouru par des marins ennemis et la déposeront au large de l’Angleterre.

Ce qui est vraiment incroyable dans ce roman c’est la composition des personnages. Chacun a son histoire, chacun est très attachant. L’oncle revenu d’un asile psychiatrique, la mère d’Alfie prête à tout pour protéger ses enfants, le père d’Alfie optimiste, le médecin intrigué et plein de bonne volonté, les habitants des îles, leur courage, leurs faiblesses, la maîtresse d’école qui croit en la bonté de Lucy. L’entourage de Merry est aussi très attachant, notamment les personnes qu’elle rencontre sur le paquebot. Tout cette multitude de caractères est vraiment intéressante et intrigante, c’est une des multiples forces du roman, celle qui fait que l’on a envie de savoir ce qu’il s’est réellement passé pour Lucy et Merry.

La construction du roman est également une autre force de cette histoire. On se retrouve plongé dans deux histoires entremêlées qui finiront par se rejoindre à la toute fin, grâce à un rebondissement très intense. La progression de Lucy vers la parole nous tient en haleine et d’un autre côté, la traversé de Merry s’annonce fatale. C’est ce qui fait tenir le suspens du Mystère de Lucy Lost. D’autre part, à aucun moment on ne s’attend à ce que les habitants de l’île se retournent contre la famille d’adoption de Lucy. Le temps de la guerre permet quelques rebondissements qui construiront l’histoire de Lucy et de Merry. La place de la guerre et de ses conséquences est très importante dans ce roman. C’est un sujet qu’il n’est pas facile d’aborder dans un livre jeunesse, qui plus est dans une histoire qui se passe sur une île au large de l’Angleterre. L’auteur arrive cependant à concilier tout cela pour créer un récit très prenant, qu’on ne lâche plus une fois commencé (même si j’ai eu quelques difficultés, je mets ça sur le compte de mon humeur de lecture qui n’était pas au beau fixe).

La lecture y est facile, l’écriture travaillée mais dénuée de fioritures, j’ai adoré ce livre grâce à ce lyrisme dans l’écriture et à cette poésie qui doit être propre à Michael Morpurgo. Je n’ai qu’un désir après avoir lu ce livre c’est d’en lire d’autres de cet auteur, j’ai vraiment envie de découvrir son travail, parce que j’ai trouvé que Le mystère de Lucy Lost était un livre très beau sur la confiance faite aux autres, sur le partage d’une histoire et sur le traumatisme vécut par une enfant.

C’est un coup de coeur pour moi je suis ravie d’avoir attendu pour me remettre à cette lecture et ne pas rester sur la mauvaise impression que j’avais eu au départ.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s