Sombres citrouilles

Bonjour à tous !

Voici un moment que je n’avais pas posté d’article, mais aujourd’hui je vais vous parler d’une de mes auteurs préférées, à savoir Malika Ferdjoukh ! Avec Sombres Citrouilles, elle m’a entrainé dans une sombre histoire de famille et une enquête pleine de suspens.

« Aujourd’hui, 31 octobre, trois générations de Coudrier sont réunies à la Colinière, la grande demeure familiale entourée de forêts et d’étangs, pour fêter, comme chaque année, l’anniversaire de Papigrand, le patriarche. Comme c’est aussi Halloween, Mamigrand a envoyé les petits chercher des citrouilles au potager pour les voisins américains. Mais dans le carré de cucurbitacées encore enveloppé des brumes de l’aube, il y a comme un pépin. Un homme étendu de tout son long, plein de taches rouges, silencieux. Mort. À première vue, personne ne le connaît. L’affaire pourrait donc n’être pas si grave que ça. Le problème, c’est que dans la famille, il y a au moins trois mobiles criminels possibles. Donc trois assassins potentiels. Sans compter tous les secrets qu’on n’a pas encore découverts… »

CouvmediumGabarit

Cela faisait un moment que je souhaitais lire ce livre, d’une part parce que c’est Malika Ferdjoukh, d’autre part parce que c’est un livre à l’ambiance très automnale. Je commençais donc ma lecture avec l’espoir de ne pas être déçue et effectivement je n’ai pas été déçue !

L’auteur m’a entraînée dans une histoire de famille pleine de secrets et de révélations qui m’ont étonnée et m’ont fait frisonner. Tout commence par la découverte du corps d’un inconnu en plein milieu du potager par la plus jeune génération de la famille. Que faire ? Le plus âgé décide donc de cacher le corps le temps de l’anniversaire du papi. De ce choix découlera nombre de révélations sur la famille et nombre de suspicions de la part des enfants sur l’identité du coupable.

J’ai adoré que le narrateur change de chapitre en chapitre et que ce soit les enfants qui nous racontent l’histoire. Ce changement de narrateur nous permet de nous immiscer dans cette famille. Ça m’a rappelé les grandes réunions de famille auxquelles j’ai pu assister. J’ai été touchée par la personnalité de chaque enfant. Hermès et son air de grand garçon, avec sa détermination à toute épreuve mais qui reste un enfant malgré tout, Madeleine et sa force, tout en étant fragile comme une adolescente de son âge, les jumelles très protectrices l’une envers l’autre et enfin Colin-Six ans et sa malice, son intelligence et sa douceur.

Ce qui est extraordinaire dans ce roman c’est l’ambiance que Malika Ferdjoukh parvient à installer du début à la fin. Un suspens inconnu dans une situation presque familière. De plus, les découvertes des enfants sur certains membres de la famille font de ce roman un témoignage presque réel sur les « non-dits » qui peuvent exister au sein d’une grande famille. La fin est bluffante, je ne m’attendais pas à ça et je reste surprise par la part d’ombre qui plane sur la famille Coudrier. Au final, ce sont les enfants qui sont les plus honnêtes et les plus dignes de confiance.

Bref, c’est un superbe roman sur la famille, mêlé à une formidable enquête menée par des enfants qui n’ont pas froid aux yeux. Un régal à lire en automne à l’approche d’Halloween !

Publicités

2 commentaires sur « Sombres citrouilles »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s