3000 façons de dire je t’aime

Bonjour, bonjour !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un superbe livre qui m’a aidée à sortir de la torpeur des événements. J’ai eu du mal à me remettre à lire après le week-end dernier, sans trop savoir pourquoi, et je suis tombée sur ce magnifique livre de Marie-Aude Murail, 3000 façons de dire je t’aime.

 

E134843

 

« Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une professeure de français qui n’aimait que les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils seront comédiens !
Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville. Le professeur le plus réputé, Monsieur Jeanson, les prend tous les trois dans son cours.
Chloé va devoir concilier les cours de théâtre avec le rythme intensif de la classe préparatoire qu’elle vient d’intégrer. Bastien, prêt à tout pour faire rire, pense qu’il suffit de regarder une vidéo de Louis de Funès pour apprendre la tirade d’Harpagon. Le beau et ténébreux Neville a peur de se donner les moyens de son ambition, d’être un autre pour savoir enfin qui il est. Comment le théâtre va-t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux ?« 

Je suis véritablement « tombée » dans ce livre, comme Obélix dans sa marmite. Pourquoi ? Parce que le ton avec lequel l’auteur aborde l’histoire est incroyable. Elle nous raconte cette aventure en employant le pronom « nous », ainsi nous ne savons jamais réellement qui nous parle. Elle nous promène dans l’inconnu et ça a été très agréable. On pouvait s’imaginer que les protagonistes ne parlaient que d’une seule et même voix. Ensuite l’histoire, comme son sujet, se détache comme des scènes de théâtre. Plusieurs actes, plusieurs situations, bref des instants découpés qui permettent au lecteur de totalement s’imprégner de l’histoire.

Un point très important à mes yeux est que chaque personnage est présenté de façon indépendante. On comprend qui est qui de façon progressive, on saisit leur personnalité grâce à cette petite présentation et au fil de l’histoire on les comprend. On comprend les réactions de Chloé face à sa famille, on comprend que Bastien cherche à tout prix à faire rire, on comprend la « noirceur » de Neville. Quelque soit leur personnalité, qu’elle soit ou non en adéquation avec la nôtre on parvient à s’identifier aux personnages. Et je crois que c’est parce que l’auteur a su les rendre « vrais« . Il n’y a pas de clichés, ça pourrait être notre voisin ou voisine, notre pote, des gens comme vous et moi. C’est quelque chose de formidable de se sentir aussi proche de personnages fictifs.

Ce que j’ai apprécié, en plus de tout ça, c’est le théâtre. Ça m’a donné envie d’en faire, d’en lire, d’en interpréter ! J’avais moi aussi envie de lire ou relire les pièces dont parle ou fait référence le livre, j’avais envie d’être avec eux sur scène, de partager leur trac, de faire partie de leur histoire. Et ce qui est formidable c’est le trio qu’elle a créé. Chacun apporte aux autres, ils sont tous différents, ils sont tous plus ou moins amoureux des deux autres et c’est un trio limpide, honnête, étrange mais tellement familier qui fonctionne d’une façon totalement géniale !

J’ai commencé ma lecture sans pouvoir me détacher de l’histoire. Je vibrais comme les personnages vibraient de leurs performance scénique. Bref j’ai complètement été submergée par cette histoire d’amitié, d’amour et de théâtre, alors si vous voulez vous changer les idées, si vous voulez passer un bon moment et lire un livre qui met du baume au coeur, lisez celui-ci !

Publicités