Avant toi – Jojo Moyes

Coucou les citrouilles !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que j’ai beaucoup aimé. Je l’ai découvert grâce aux nombreux avis que j’ai vu sur Livraddict et Babelio mais également grâce au Club « Moldus de lecture » créer par Nine, Bulledop, Margaud Liseuse et Lili bouquine.

wp-1459187308260.jpg

« Si le temps nous est compté…

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.« 

Je suis vraiment heureuse d’avoir lu ce livre. J’avais lu beaucoup d’avis très positifs ou d’avis très négatifs, et je suis ravie d’avoir pu me faire ma propre opinion. Ce qui m’a poussée à lire ce livre c’est également parce qu’il sort très bientôt au cinéma et j’avais envie de me faire un avis avant de le voir sur grand écran.

Tout d’abord je dois vous dire que ce qui m’a vraiment attirée dans le résumé c’est le fait qu’une jeune femme va aider un tétraplégique qui souhaite mettre fin à ses jours. C’est un sujet très sensible, qui me touche énormément, mais je n’avais encore jamais lu d’histoires, de romans, à ce sujet. Je trouve que l’auteur aborde ce thème d’une belle manière. Il y a effectivement quelques clichés, mais dans l’ensemble je trouve que cette partie du roman est vraiment bien traitée. On découvre un homme tétraplégique (Will) fermé, qui finira par s’ouvrir grâce aux efforts de Louisa (Lou), son aide quotidienne, qui cherche à le faire changer d’avis. Ce qui est intéressant c’est de voir qu’au début Lou agit de la même manière que les proches de Will, elle croit savoir ce qui est bon pour lui, mais il va réussir à lui montrer que ce n’est pas parce qu’il est en fauteuil qu’il n’a plus son libre arbitre.

Le personnage de Will est vraiment bien travaillé. Cet homme à qui tout réussissait mais qui se retrouve dans une situation qui est à l’opposé de ce qu’il imaginait pour son avenir. On le sent détruit, déprimé. Pour autant, au fur et à mesure que Lou rentre dans sa vie, il s’ouvre peu à peu et montre qui se cache derrière cette carapace : un homme gentil, bienveillant et généreux tout en restant déterminé.  Lou est moins contrastée. C’est une jeune fille qui est peu sûre d’elle, qui doit travailler pour aider ses parents sur le plan financier, qui a toujours vécut dans la même petite ville depuis sa plus tendre enfance, elle a peu d’indépendance, se satisfait d’une vie relativement moyenne. Elle pense que cela peut lui convenir, elle semble se sentir bien et ne voit pas plus loin que le bout de sa petite ville. Cela m’a un peu embêtée, j’avais parfois envie de la secouer. Mais ce personnage est rempli d’une joie de vivre immense. C’est un véritable rayon de soleil, qui cherche toujours à être gentille et serviable.

L’histoire en elle même n’est pas très novatrice. J’ai énormément pensé à « Intouchables » lors de ma lecture, on y retrouve le même schéma : deux personnes d’un milieu très différent qui se retrouvent à pratiquement vivre ensemble. La seule petite chose qui va changer ici c’est l’esprit « romance » du livre. Ça ajoute un peu de douceur et de « feel good » au livre. Je crois que ma préférence va à l’ambiance générale du livre. J’imaginais très bien cette petite ville d’Angleterre, les paysages alentour, etc. J’ai vraiment passé un bon moment ! J’ai adoré découvrir l’histoire de chaque personnage, chacun à sa manière est attachant. Il me manquait peut-être un peu plus de profondeur mais cette lecture m’a fait un bien fou ! J’étais en panne de lecture et elle a réussi à me mettre sur les rails, donc je suis vraiment vraiment contente d’avoir lu ce livre. Un petit moment de bonheur pour moi.

Je vous conseille vivement ce livre si vous souhaitez découvrir les romances. Même s’il s’agit de littérature, pour moi c’est assez clairement une histoire d’amour avant tout. Tout en abordant un sujet délicat et d’actualité (en tout cas en France), on y découvre la rencontre entre deux mondes, deux êtres que tout oppose. Il mérite d’être lu !

Je vous laisse avec la bande annonce du film qui sortira le 22 juin prochain !

Salon du Livre 2016

Hello les citrouilles !

J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui je vous retrouve pour fêter le début du printemps avec un article sur ma visite au Salon du Livre 2016 : « Livre Paris ».

salon-livre-paris-logo

 Cette année j’étais accompagnée le jeudi par une amie libraire et le vendredi par des amies blogueuses : Plume de Soie, Julie Tu Lis Elle Lit et Obsessions Lynesques. Je vais vous parler de mon parcours dans le salon, de mes rencontres et des livres que j’ai acheté. Vous trouverez un récapitulatif de mes achats à la fin de l’article.

♦ Jeudi 17 mars 2016 ♦

Le jeudi a été pour moi la découverte du salon, un moyen de me repérer et de faire un gros tour. C’était aussi un moyen de me trouver les livres que j’avais envie de m’acheter depuis un bon moment. On y est resté environ 2/3h. On a bien profité du Square Culinaire, et j’ai pu y trouver « La bible des super smoothies » de Fern Green. Je cherchais depuis longtemps un livre sur les smoothies et celui-ci rassemblait tout ce que je souhaitais trouver : il est simple, bien illustré, les recettes sont assez faciles et ce qui est assez cool c’est que chaque recette est liée à une action sur notre santé : stress, digestion, etc. Je suis donc vraiment contente de l’avoir trouvé et j’ai hâte de tester certaines recettes !

Ensuite nous nous sommes baladées à travers le salon. Avec mon amie libraire, nous avons fait un petit tour sur le stand de l’Ecole des Loisirs. Je n’ai pas pu résister à l’appel de la collection « Medium » et de Xavier-Laurent Petit avec « L’homme du jardin« , on va suivre les aventures de Mélie, qui semble avoir peu confiance en elle et qui va découvrir dans le jardin de sa maison un inconnu affalé par terre. Une grande maison, un jardin, un homme mystérieux : ce livre avait tout pour me plaire. Puis nous avons continué à flâner. J’ai entraîné mon amie sur le stand Pocket. J’y ai trouvé deux livres, notamment un que je voulais depuis longtemps sans pour autant sauter le pas. Il s’agit que « Juste avant le bonheur » d’Agnès Ledig. C’est grâce à Fairy Neverland que j’ai eu envie de m’y plonger, et j’ai profité du salon pour acquérir ce petit livre qui semble être un coup de coeur pour bien des libraires et des blogueurs. J’ai également acheté « Pour l’amour d’une île » d’Armelle Guilcher. Pour celui-ci c’est l’inconnu total. Je n’en ai pas entendu parler, j’ai simplement été attirée par la 4e de couverture. On va suivre l’histoire de Marine qui après un drame revient vivre sur l’île de son enfance en Bretagne. Elle s’y installe en tant que médecin mais l’accueil que lui réserve les habitants n’est pas des plus chaleureux. Une histoire de secret familial, la Bretagne, une petite ville : tout pour me pousser à l’achat !

Voilà pour ce premier jour de Salon. Ce que je retiens de cette journée ce sont les éditions « Gaïa« . En tant qu’ancienne libraire je connaissais ces éditions mais je n’ai jamais eu l’occasion de lire de titres de chez eux. Mon amie m’a donc emmenée sur le stand et m’a fait découvrir de nombreux titres. J’avais un budget limité pour le Salon et il me restait encore une journée donc je n’ai pas pris de livre, mais je compte bien remédier à ça dans les mois à venir. J’ai pris le catalogue et je compte sélectionner certaines de mes prochaines lectures dans celui-ci !

haulSDL haulSDL3

♦ Vendredi 18 mars 2016 ♦

Ce vendredi est un jour que je n’oublierais sans doute jamais. Pourquoi ? Parce que j’ai rencontré des amies de la blogosphère pour la première fois ! J’ai nommé :  Plume de Soie, Julie Tu Lis Elle Lit et Obsessions Lynesques ! Fée Lire nous a rejoins le soir. Malheureusement elle n’a pas pu se joindre à nous et nous a bien manqué !

Nous nous sommes donc retrouvée devant l’entrée. Malheureusement à cause d’un bug informatique j’ai du repayer mon billet… Qu’à cela ne tienne je suis quand même rentrée dans le salon et j’ai rejoins les filles près du stand Milady. L’avantage d’y avoir été la veille c’est que j’ai pu me repérer sans difficulté. Nous avons croisé le stand où dédicaçait John Lang ! Ce fut un réel moment de partage et de joie. Nous avons pour but, toutes les cinq de créer un club/swap/concept de lecture ! Je ne vais pas vous en dire plus mais un jour nous nous sommes prit d’un délire sur le Donjon de Naheulbeuk et nous nous sommes identifiés aux personnages. Le but est de créer un concept de lecture autour de cela. Nous nous sommes baptisées « Naheulbook » et avons contacté John Lang (aka Pen of Chaos), mais je vous parlerai de tout ça plus en détail dans un prochain article. Sur le stand nous nous sommes donc présentées. John Lang a été formidable ! Nous avons bien discuté avec lui. Ce fut un super moment de partage et d’enthousiasme !

Nous avons poursuit notre route dans les méandres du salon. Je ne sais plus bien dans quel ordre nous avons exploré les stands mais ce dont je me rappelle avec certitude c’est d’avoir été sur le stand Lumen et d’avoir croisé Moody de Moody Take a Book et Nine des Lectures de Nine. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu les rencontrer. Nous avons discuté de tout et de rien mais surtout du Salon du Livre. Elles ont été adorables et très gentilles. Je regrette juste une petite chose, ne pas avoir réussi à leur dire que j’admirais énormément leur travail, grâce aux Booktubeurs j’ai découvert un nouveau canal de communication sur les livres, et c’est un plaisir de regarder des vidéos qui parlent de bouquins ! Je vous en parlerai également dans un prochain article 😉 Sur ce stand, Lumen, j’ai pris « Les Gardiens des Cités Perdues » de Shannon Messenger. J’ai lu quelques articles sur des blogs, j’en ai beaucoup entendu parlé et ça m’a donné envie de le lire. Je ne sais pas si je le lirais tout de suite mais il en bonne position dans ma PAL !

Ensuite nous avons marché et marché et regardé beaucoup beaucoup de livres ! Je suis donc repartie avec « Immaculée » de Katelyn Detweiler du stand Robert Laffont, Collection R. Ce qui m’a attirée avant tout c’est la couverture qui est tout simplement magnifique ! On va découvrir l’histoire de Mina, 17 ans vierge mais enceinte. Voilà le pitch tient en deux mots mais à l’air légèrement plus compliqué et j’ai juste trop trop hâte de commencer ma lecture ! Nous sommes également allée sur le stand Pocket Jeunesse. Malheureusement je n’ai pas trouvé mon bonheur (je ne savais pas quoi choisir !), mais j’ai bien profité du stand tout entier, notamment chez l’éditeur Le cherche midi et j’ai choisi « Les Derniers Jours de Rabbit Hayes » d’Anna McPartlin. Celui-ci c’est une fois encore grâce à My Pretty Books que je l’ai choisi. Elle en a tellement bien parlé que j’ai eu très envie de le lire à mon tour.

J’ai également acheté « L’Echiquier du mal t.01 » de Dan Simmons pour mon homme chez Folio SF et « Manabe Shima » de Florent Chavouet pour ma soeur sur le stand Philippe Picquier. Ce dernier livre est vraiment exceptionnel, l’auteur y raconte son expérience sur une petite île du sud du Japon. J’ai pu obtenir une dédicace pour ma super sista, et je suis vraiment contente parce que j’ai pu discuter avec l’auteur de son travail. Ma soeur ayant déjà été au Japon, a Tokyo, lui offrir ce livre était un moyen de lui faire découvrir une autre face du Japon. L’auteur est adorable et dessine merveilleusement bien !

haulSDL2

Mais ce que je retiens avant tout de ce Salon c’est la merveilleuse rencontre que j’ai faite avec mes amies blogueuses ! Ce sont des personnes formidables, pleine de joie de vivre, d’entrain, de passion pour les livres. Nous avons beaucoup rit et beaucoup trépigné devant beaucoup de bouquins. Elles sont su faire de cette journée un moment absolument génial et inoubliable ! Alors c’est elles que je remercie avant tout pour ce Salon du Livre ! Entre mon amie libraire avec laquelle je me suis remémorée nos expériences du Salon du Livre et mes nouvelles amies de la blogosphère, j’ai passé deux jours vraiment supers !

Un point négatif cependant, le salon en lui même. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup moins d’exposants, que certains stands étaient trop peu fournis en livres, que parfois la place des stands manquait de cohérence. De plus, j’ai trouvé que les places étaient très chères et un point sur lequel je suis assez choquée c’est qu’il n’y a même pas de tarifs pour les chômeurs, les sans emplois. Une fois encore, alors que j’essaie de prouver le contraire on me fait remarquer que la culture est difficile d’accès aux plus démunis. C’est vraiment dommage parce que c’est grâce à la culture qu’on peut véhiculer les notions de liberté d’expression, de parole, que l’on peut sans doute lutter contre beaucoup de choses telles que le racisme, le harcèlement, la haine, et bien d’autres choses encore. Bref, une pointe de déception par rapport à ça. Je pense que cela a contribué à la baisse de fréquentation cette année.

 Récapitulatif des achats

  • « La bible des super smoothies » – Fern Green / Editions Marabout, ISBN : 9782501103350 / 10,90€
  • « L’homme du jardin » – Xavier-Laurent Petit / Editions Ecole des Loisirs, ISBN : 9782211061698 / 5,80€
  • « Juste avant le bonheur » – Agnès Ledig / Editions Pocket, ISBN : 9782266250627 / 6,95€
  • « Pour l’amour d’une île » –  Armelle Guilcher / Editions Pocket, ISBN : 9782266265690 / 7,40€
  • « Les Gardiens des Cités Perdues » – Shannon Messenger / Editions Lumen, ISBN : 9782371020047 / 15€
  • « Immaculée » – Katelyn Detweiler / Editions Robert Laffont, collection R, ISBN : 9782221190890 / 17,90€
  • « Les Derniers jours de Rabbit Hayes » – Anna McPartlin / Editions Le Cherche Midi, ISBN : 9782749141732 / 20€
  • « L’Echiquier du Mal, t.01 » – Dan Simmons / Editions Folio SF, ISBN : 9782070415878 / 8,20€
  • « Manabe Shima » – Florent Chavouet / Editions Philippe Picquier, ISBN : 9782809702132 / 23€

TAG Pocket Jeunesse – Quels personnages choisiriez-vous ?

Bonjour les citrouilles !

Plume de Soie a encore frappé ! Elle m’a taguée pour le TAG de Pocket Jeunesse : « Quels personnage choisiriez-vous ? ». N’hésitez pas à le reprendre et à répondre aux questions selon vos habitudes de lecture. Le tag est visible ici !

1) Un personnage qui vous aiderait à survivre à l’apocalypse.

Alors là, j’avoue que je ne sais absolument quoi répondre. Je n’ai pas pour habitude de lire des livres qui se passent dans un univers proche de l’apocalypse (coucou la 5e Vague, j’en suis toujours à 1/3 du livre…). Du coup je dirais Katniss Everdeen. Ce n’est pas un personnage que j’affectionne particulièrement mais c’est une chasseuse, douée donc pour moi c’est essentiel à la survie !

2) Un personnage avec qui vous souhaiteriez vous retrouver sur une île déserte.

Bon , là j’ai pas trop hésitation. Si je dois choisir une fille je dirais Ginny Weasley, c’est un peu une badass et je suis sûre qu’avec sa magie on arrivera très bien à survivre. Si je dois choisir un garçon je dirais Jonas du Livre de Perle, parce qu’il sait ce qu’il veut et sait très bien se débrouiller seul.

3) Un personnage qui serait votre meilleur ami pour affronter le lycée.

Cette fois je vais choisir un personnage un peu différent de d’habitude, mais qui incarne parfaitement ce que représente ma plus vieille amie (qui m’a donc aidée à traverser le lycée), j’ai nommé Jane Bennet ! Elle incarne la gentillesse, le calme, quelqu’un qui pourrait me dire « Stop, soit gentille un peu ».

4) Un personnage qui serait votre pire ennemi au lycée.

Alors là c’est très simple. Je dirais Candace Kincaid du roman « La Liste » de Siobhan Vivian, c’est une pimbeche, qui n’aurait pas hésité à me prendre pour une débile…

5) Un personnage qui serait votre allié dans les Hunger Games (mais à la fin, il n’y a bien qu’un vainqueur…enfin…vous savez…).

Ohlala, elle n’est pas évidente cette question… Je ne sais pas tellement qui choisir, je dirais Cassie de la 5e Vague (oui je sais je n’ai pas lu le livre en entier mais de ce que j’en est lu, je me dis qu’elle ferait un très bon allié).

6) Trois personnages avec qui vous partiriez en vacances (tous ensemble).

Je vais tout mélanger, j’adorerais partir avec Ophélie (La Passe Miroir), Ginny Weasley et Elizabeth Bennet. Ophélie parce qu’elle est un peu casanière au départ, mais n’hésites pas à aller au bout des choses, Ginny pour son côté intrépide et Elizabeth parce qu’elle aime visiter des monuments et des régions qu’elle ne connait pas.

7) Une famille qui serait votre famille d’adoption.

J’aimerais tellement, tellement appartenir à la famille Weasley ! Elle est tellement géniale cette famille ! On s’y amuse, on y rigole, on reste soudé quoiqu’il arrive.

8) Un personnage avec qui vous feriez du shopping.

J’aimerais beaucoup faire du shopping avec Louisa Clark du roman « Avant Toi » de Jojo Moyes. Elle a un style bien a elle et n’hésites pas à associer des vêtements particuliers. J’aimerais avoir son audace vestimentaire ! J’espère que si je fais du shopping avec elle, elle m’aidera a trouver des fringues chouettes !

9) Un personnage à qui vous laisseriez choisir la musique dans la voiture.

Alors comme je ne suis pas très fan de musique en général (eh oui !), je n’écoute que des bandes originales de film ou quelques artistes que j’aime bien (Coldplay, Sigur Ros, The Fray, etc). C’est dur de choisir un personnage. En y réfléchissant bien je pense que je choisirais Astor (Astor, le riff de la rue – Richard Harland). C’est une musicienne de talent qui saura me faire découvrir de nouvelles choses !

10) Un personnage qui vous prêterait ses livres.

Alors là sans hésiter Catherine Morland, Northanger Abbey de Jane Austen. Elle lit tellement de livres que je lui en piquerait bien quelques uns !

11) Un personnage qui vous initierait au combat.

Sans aucun doute Harry Potter. Il fait un formidable professeur dans L’Ordre du Phénix, il a beaucoup de patience et je crois que c’est ce qu’il me faut !

12) Un personnage qui vous cuisinerait un bon petit plat.

Je choisirais Torhu du manga Fruit Basket de Natsuki Takaya. Elle a l’air de tellement bien cuisiner ! J’ai toujours aimé la cuisine japonaise que l’on trouve en France et je rêverais d’aller au Japon pour découvrir la gastronomie de ce pays !

13) Un personnage avec qui vous échangeriez votre vie pour 24h.

J’aimerai beaucoup changer ma vie avec celle de n’importe quel personnage d’Harry Potter (bon peut-être pas tous mais ceux que j’aime bien). Juste une journée ça serait trop court mais ça serait tellement génial de pouvoir rien qu’une fois jeter un sort, découvrir Poudlard, bref explorer cet univers que j’aime tant.

14) Un personnage avec qui vous accepteriez un rendez-vous galant.

Fitzwilliam Darcy, parce que c’est Darcy, parce que c’est la folie dans mon petit coeur quand je lis Orgueil et Préjugés. Il incarne pour moi le parfait gentleman (et aussi parce que je l’imagine toujours en redingote).

15) Un personnage qui vous aiderait à réviser vos cours pour un examen.

Clairement Hermione ! Je ne sais pas si elle m’aiderait beaucoup mais j’ai la sensation que si je lui pose une question elle y répondra gentiment.

J’espère que ce tag vous a plu ! Vous pouvez découvrir d’autres tags sur le site Pocket Jeunesse !

Quatre soeurs – Malika Ferdjoukh

Coucou les citrouilles !

En me baladant sur mon blog et en farfouillant dans mon petit nombre d’articles, je me suis rendue compte que je ne vous avais jamais parlé de « Quatre soeurs » de Malika Ferdjoukh, alors qu’il s’agit d’une de mes série préférée ! Alors c’est parti pour un bon gros pavé !

wp-1457390036507.jpg

« Comme Les Trois Mousquetaires étaient quatre, les Quatre Sœurs Verdelaine sont cinq. Il y a les plus jeunes, celles qui, chacune, donnent son titre à une partie de ce livre : Enid, 9 ans, se dévoue à la protection des pensionnaires du grand sycomore du jardin, Blitz l’écureuil et Swift la chauve-souris, et dialogue à l’occasion avec son ami Gnome de la Chasse d’eau. Hortense, 11 ans, passe le plus clair de son temps à lire, à tenir son journal et à se demander ce qu’elle va faire comme métier. Architecte ? Chirurgienne ? Bettina, 14 ans, fait sa bêcheuse dans la salle de bains, se shoote aux 218 épisodes du feuilleton Cooper Lane, copine avec Denise et Béhotéguy, et enquiquine le reste du monde. Geneviève, 16 ans, prend des cours de boxe thaïe essoufflants tandis que les autres la croient occupée à baby-sitter. Mais il y a aussi Charlie, l’aînée, 23 ans, qui s’occupe de tout : bricoler, cuisiner ; travailler dans un labo, aimer Basile, tirer le diable par la queue et tenter d’élever ses cadettes depuis la mort des parents.
Tout ce petit monde habite la Vill’Hervé, une grande maison au bout du bout de la lande, au bord du bord de la falaise, pleine de recoins, de mystère, d’hôtes de passage et de pannes de Madame Chaudière. Il essaie de vivre (ça marche), il essaie d’aimer (bof, bof…), il essaie d’affronter les épreuves (tout est toujours à recommencer) et il essaie d’en rire (à tous les coups l’on gagne). 7 ans (de réflexion) après leur première sortie, et le plébiscite de quelques centaines de milliers de lecteurs, revoici les Quatre Soeurs, dans un habit neuf taillé sur mesure.« 

Pour tout vous dire, j’ai découvert Malika Ferdjoukh assez tardivement. Mais heureusement pour moi je l’aie découverte ! J’avais commencé à lire le premier tome de « Quatre soeurs » il y a trois ans, puis avec les cours, le boulot, je n’avais pas eu l’occasion de m’y remettre, jusqu’à ce que sortent les bande-dessinées de la merveilleuse Cati Baur. J’avais donc lu les deux premières BD, puis je me suis plongée dans la série de romans.

Ce que j’ai tout de suite apprécié, c’est l’ambiance. L’histoire se passe en grande partie dans une grande maison au bord de la mer. La maison est immense, un peu vieillotte et pleine de petits recoins. Elle est malmenée par les vents et grince. J’avais l’impression de retrouver une vieille amie, une maison que j’avais déjà connue, où j’aurais pu séjourner lors de vacances, bref un endroit connu. C’était donc facile pour moi d’imaginer l’intérieur, l’extérieur, les escaliers, les chambres, tout ! Plus je lisais, plus j’avais l’impression d’être une petite créature qui assistait à toutes les histoires des filles Verdelaine. Je m’y suis sentie bien, et c’est tellement génial de se sentir comme chez soi lorsque l’on lit un livre ! Les décors, les paysages sont si familiers que c’est un délice de lire ces romans.

Le point fort, fort plus que fort de ce roman ce sont bien sûr les personnages hauts en couleurs que nous dépeint Malika Ferdjoukh. Il y a d’abord Enid, intrépide toute petite soeur de neuf ans. Elle parle au gnome de la chasse-d’eau, s’imagine avec un peu moins de soeurs, discute avec un écureuil et une chauve-souris. C’est un personnage si attachant ! La petite soeur fantasque, qui fait sourire à chaque fois qu’elle parle. L’image qu’en a fait Cati Baur est parfaite ! Avec ses petites bottes et son ciré jaune. Vous l’aurez compris, je suis fan d’Enid, c’est sans doute mon personnage préféré !

Ensuite il y a Hortense, timide, mignonne, qui ne fait que lire et écoute beaucoup les autres, mais parle peu. Hortense je la vois très douce, calme à l’extérieur mais bouillonne à l’intérieur. Comme remède elle va trouver le théâtre et une amie voisine. Ce personnage est véritablement touchant, avec son envie de liberté mais sa timidité qui la bloque. Elle se cache souvent, écrit dans son journal, c’est le genre de personne que j’imagine très bien, avec qui plus jeune j’aurais eu envie de devenir amie (aujourd’hui aussi d’ailleurs).

Puis vient Bettina, la pimbêche de service. Elle est si agaçante ! Mais l’envie de lui foutre des claques passe bien vite quand on comprend qu’en fait Bettina, même si elle est superficielle, manque cruellement de confiance en elle. Elle cherche à se démarquer de ses amies en étant le plus méchante, la plus dure avec les gens qu’elle ne connait pas. Elle s’attache d’abord à ce que vont penser les autres. C’est une ado de 13 ans qui a du mal à véritablement savoir ce qu’elle veut par rapport au regard d’autrui ou même de ses amies. Mais elle va finira pas grandir, elle va devenir quelqu’un de bien et découvrir qui ce qui est important pour elle, c’est ça qui est chouette avec Bettina, elle est chiante mais on finit par l’apprécier comme une soeur, et c’est ça qui fait qu’elle est super chouette !

La petite grande soeur c’est Geneviève. C’est un peu la maman de la famille. Jeune fille de 15 ans, elle gère les plus jeunes, aide la plus grande et tente de faire tourner la maison comme elle peut. Mais elle cache un petit secret (un peu cool d’ailleurs), et cherche tant bien que mal à devenir femme. Elle va découvrir l’amour, se découvrir elle même et se rend compte qu’elle vaut beaucoup plus qu’elle ne le pense. Geneviève elle décide de prouver qu’elle est prête pour tout. C’est une battante, un pilier. C’est l’un des meilleurs personnages pour moi. En lisant les trois premiers tomes on ne soupçonne pas ce que peut nous réserver Geneviève.

Et puis, en dernier il y a Charlie. Qui, a 23 ans, doit s’occuper de la maison, de nourrir tout ce petit monde et de gagner un peu d’argent. C’est le chef de famille, la fondation de la maison, c’est elle qui porte tout et qui en plus doit aider tout le monde à grandir. Elle est tout simplement géniale. Mais elle voudrait aussi vivre sa vie, connaître le grand amour, alors même si il y a Basile, qu’elle aime, elle se demande s’il n’y a pas mieux ailleurs. Charlie c’est l’image de la jeune femme, de celle qui doit tout gérer. Je l’aime beaucoup, elle fait de son mieux pour aider tout le monde. Elle a aussi un sacré caractère et ça la rend franchement attachante.

« Quatre soeurs » c’est plusieurs romans, chacun plutôt centré sur l’une des soeurs, sauf Charlie. Chaque roman à sa propre ambiance, sa propre saison. Ce sont des romans qui vont sourire, pleurer, qui nous font vivre des émotions comme jamais. Ajoutez à ça une écriture fantasque et imagée comme celle de Malika Ferdjoukh et vous aurez le tout. Je suis vraiment attachée à cette série, quand je la lis je me sens comme à la maison. Je m’imprègne de toutes ces ambiances et j’arrive à tout imaginer, à m’identifier à chaque personnage. Je ne saurais pas comment vous le dire mais LISEZ LE ! Si vous aimer les histoires de soeurs, les paysages venteux, les vies un peu malmenées et les caractères bien trempés alors vous serez comblez !

Un goût de cannelle et d’espoir – Sarah McCoy

Hello les citrouilles !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un véritable coup de coeur : « Un goût de cannelle et d’espoir » de Sarah McCoy. J’ai découvert ce livre grâce à MyPrettyBooks.

wp-1457101597358.jpg

« Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa soeur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l’armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d’insouciance. Jusqu’à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps… Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d’une pâtisserie Allemande, celle d’Elsie… Et le reportage qu’elle prépare n’est rien en comparaison de la leçon de vie qu’elle s’apprête à recevoir. »

Après avoir découvert ce livre sur le blog de MyPrettyBooks, j’ai eu très envie de m’y plonger. En effet, un roman historique, deux histoires parallèles mais aussi la pâtisserie, tout dans ce roman me poussait à le lire. Je suis vraiment contente de l’avoir découvert et de l’avoir lu, c’est un véritable coup de coeur. J’ai frissonné, j’ai eu les larmes aux yeux, j’ai souris aussi, bref j’ai adoré !

On suit donc deux histoires en parallèle. Celle d’Elsie dans une petite ville de l’Allemagne nazie, et celle de Reba à El Paso, Texas. Je ne sais pas laquelle des deux histoires j’ai préféré, sachant qu’elles se rejoignent et que de nombreux faits se font écho dans les deux. Elsie est jeune, un peu fougueuse et essaie tant bien que mal de marche dans les pas de sa soeur, tout comme Reba. Cette dernière est plus sauvage, plus distante et ne sait pas vraiment ce qu’elle veut. Là où j’ai tout de suite adoré le personnage d’Elsie, j’ai mis plus de temps à aimer le personnage de Reba. Sans doute parce qu’elle me renvoyait à ma propre image : celle d’une jeune femme qui s’est parfois menti à elle même et qui peine à savoir vraiment qui elle est. Mais mis à part ça, les deux personnages sont assez complémentaires et c’est formidable qu’elles se rencontrent. Elles apportent l’une à l’autre ce qui leur manquait dans leur vie. Elsie s’ouvre peu à peu et Reba apprend à se connaître et à savoir ce qu’elle veut. Les personnages secondaires sont aussi très présents. Mutti, le père d’Elsie, Jane, Riki, Deedee, bref tous ces personnages qui animent l’histoire et qui sont également des pièces importantes dans le puzzle des vies d’Elsie et de Reba.

Ce qui est très poignant, dans ce roman c’est que l’on en sait beaucoup sur la façon dont les allemands vivaient lors de cette période sombre. Je n’ai lu que peu de romans se positionnant du côté allemand, parmi eux « La voleuse de livres » et j’ai véritablement apprécié de connaître le point de vue des habitants. On se rend compte de la détresse dans laquelle ils vivaient, mais également qu’ils subissaient la situation. Tous les allemands n’étaient pas d’acoord avec la politique et les moeurs de l’époque et chacun vivait comme il le pouvait. Je n’ose même pas imaginer la terreur dans laquelle ils vivaient et le courage qu’il fallait pour cacher des personnes recherchés. De plus j’ai pu apprendre de nouvelles choses sur ce qu’il se passait sous le système nazi, comme l’existence des Lebensborn, et ce qu’il s’y passait.

L’un des points forts de ce roman c’est l’omniprésence de la boulangerie et de la pâtisserie. J’ai toujours aimé lorsque l’on parle de nourriture dans un roman. Depuis ma lecture j’ai envie de faire de Brötchen, ou des Lebkuchen ! Et ce qui est vraiment sympa c’est d’avoir les recettes de la Backereï à la fin du livre. Un jour j’essaierai de tester quelques recettes.

J’ai adoré découvrir l’histoire d’Elsie au fur et à mesure des pages, ainsi que l’avancement de Reba dans sa vie d’adulte. Pour moi c’est un roman qui a su me bouleverser, me faire rire, il m’a presque arraché une petite larme. Je suis tellement contente d’avoir découvert ce livre et son auteur. Sa plume est vraiment belle et ça me donne envie de lire d’autres titres de Sarah McCoy.

TAG Book Fangirling Award

Cette chère Plume de Soie m’a taguée pour le Book Fangirling Award !

Le principe des tags est toujours le même, on nous pose des questions, on tag et on y répond ! Celui-ci est sur le Book Fangirling ! Une fangirl est donc une personne (généralement de la gente féminine), très légèrement enthousiaste lorsque l’on parle d’un livre, film ou série. Comme ce tag est tourné sur les livres c’est donc le Tag Book Fangirling Award !

 Source : Tumblr

  • Quel personnage tous livres confondus a été, selon toi, le mieux adapté au cinéma ?

Oh ! C’est une question vraiment dure ! Mais je pense que pour moi il s’agit de Ron Weasley ! J’adore la façon dont Rupert Grint s’est approprié le personnage, mais surtout c’est exactement comme ça que je l’imaginais lors de ma lecture. Je suis donc ravie de son adaptation.

  • Quel livre, de tout temps, a été le mieux adapté au cinéma, et par quelle adaptation ?

C’est très personnel mais pour moi il s’agit d’Alice au pays des merveilles de Disney. L’adaptation du bouquin en dessin animé est vraiment bien faite ! Je suis une grande fan des oeuvres de Lewis Carroll, surtout d’Alice au pays des merveilles. Pour moi c’est l’un des plus beaux romans qui existe. Je ne vais pas appesantir dessus (peut-être que ça donnera lieu à un prochain article !) . Disney a su rester fidèle au livre de Lewis Carroll et à sa vision du rêve. En 1h30, ils ont compilé les épisodes les plus accessibles aux enfants mais sans pour autant leur enlever leur valeur morale. Ils ont également respecté le design de John Tenniel pour la création des personnages, tout en se les appropriant.

Pour l’instant c’est ce que je trouve de mieux comme adaptation. Je crois que je ne regarde pas assez d’adaptation de romans en films. Promis j’essaierai de faire des articles « du livre au film« .

  • T’est-il déjà arrivé de dormir moins de trois heures, une nuit, alors que tu avais cours/travail le lendemain, à cause d’un livre ?

Alors, moins de trois heures, je ne crois pas. Moins de 5 heures ça c’est sûr mais je suis une grosse dormeuse alors pour moi c’est difficile de dormir moins de trois heure avant d’aller travailler !

  • Quelle est la plus belle édition que tu as dans ta bibliothèque, et de quelle oeuvre ? Si tu n’en a pas, laquelle souhaiterais-tu acquérir ?

J’ai plusieurs éditions dans ma bibliothèque que j’aime tout particulièrement pour leur belles éditions. J’ai les oeuvres de Jane Austen en collection La Pléiade qu’on m’a offert il y a déjà un moment. J’ai également une superbe édition d’Alice au pays des merveilles qu’un ami m’a offert par pure gentillesse. Il s’agit de l’édition originale manuscrite, avec les illustrations de l’auteur,en VO, fac-similé et de la première édition française avec les illustrations de John Tenniel aux Editions des Saint-Pères.

img_20160210_223937.jpg

Promis, je vous la monterais plus en détails si je fais un article sur Alice au pays des merveilles et Lewis Carroll. J’ai quelques éditions d’Alice ou des oeuvres de cet auteur et je les aime toutes, mais celle-ci m’a été offerte et elle est vraiment magnifique !

  • Tu découvres une boutique secrète « Animaux et mascottes imaginaires » où se trouvent toutes les créatures, montures, animaux de compagnie de tes livres favoris. Laquelle/lequel achètes-tu ?

Ohlala ! Encore une question super dure ! Bon, par résignation je dirais un dragon. Mais pas trop gros, et pas n’importe quel dragon, un comme Saphira dans Eragon. Un dragon qui peut communiquer avec la petite humaine que je suis. Mais je ne voudrais pas un dragon trop gros, comme je suis rikiki j’aimerais un dragon plutôt petit, de la taille d’un cheval et vert ou brun. Haha, comme la question est dure j’ai décidé d’être exigeante !

 

C’est à mon tour de nominer des blogueurs ! Je nomine :

Et voilà mes questions :

  • Quel est selon toi la meilleure fin que tu aies lue ? Celle qui t’as fait sourire, celle qui t’as fait pleurer (attention sans spoilers please !)
  • Avec quel personnage pourrais-tu devenir ami(e) ?
  • Si tu devais ne choisir qu’un seul livre, lequel choisirais tu pour passer l’éternité sur une île déserte ? (bon je suis sympa tu peux en choisir deux)
  • Quel auteur (vivant ou mort) souhaiterais-tu rencontrer et pourquoi ?
  • Si tu pouvais choisir un objet (magique ou non) issu d’un livre, lequel choisirais-tu ?

 

A vous les filles !