Un goût de cannelle et d’espoir – Sarah McCoy

Hello les citrouilles !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un véritable coup de coeur : « Un goût de cannelle et d’espoir » de Sarah McCoy. J’ai découvert ce livre grâce à MyPrettyBooks.

wp-1457101597358.jpg

« Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa soeur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l’armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d’insouciance. Jusqu’à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps… Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d’une pâtisserie Allemande, celle d’Elsie… Et le reportage qu’elle prépare n’est rien en comparaison de la leçon de vie qu’elle s’apprête à recevoir. »

Après avoir découvert ce livre sur le blog de MyPrettyBooks, j’ai eu très envie de m’y plonger. En effet, un roman historique, deux histoires parallèles mais aussi la pâtisserie, tout dans ce roman me poussait à le lire. Je suis vraiment contente de l’avoir découvert et de l’avoir lu, c’est un véritable coup de coeur. J’ai frissonné, j’ai eu les larmes aux yeux, j’ai souris aussi, bref j’ai adoré !

On suit donc deux histoires en parallèle. Celle d’Elsie dans une petite ville de l’Allemagne nazie, et celle de Reba à El Paso, Texas. Je ne sais pas laquelle des deux histoires j’ai préféré, sachant qu’elles se rejoignent et que de nombreux faits se font écho dans les deux. Elsie est jeune, un peu fougueuse et essaie tant bien que mal de marche dans les pas de sa soeur, tout comme Reba. Cette dernière est plus sauvage, plus distante et ne sait pas vraiment ce qu’elle veut. Là où j’ai tout de suite adoré le personnage d’Elsie, j’ai mis plus de temps à aimer le personnage de Reba. Sans doute parce qu’elle me renvoyait à ma propre image : celle d’une jeune femme qui s’est parfois menti à elle même et qui peine à savoir vraiment qui elle est. Mais mis à part ça, les deux personnages sont assez complémentaires et c’est formidable qu’elles se rencontrent. Elles apportent l’une à l’autre ce qui leur manquait dans leur vie. Elsie s’ouvre peu à peu et Reba apprend à se connaître et à savoir ce qu’elle veut. Les personnages secondaires sont aussi très présents. Mutti, le père d’Elsie, Jane, Riki, Deedee, bref tous ces personnages qui animent l’histoire et qui sont également des pièces importantes dans le puzzle des vies d’Elsie et de Reba.

Ce qui est très poignant, dans ce roman c’est que l’on en sait beaucoup sur la façon dont les allemands vivaient lors de cette période sombre. Je n’ai lu que peu de romans se positionnant du côté allemand, parmi eux « La voleuse de livres » et j’ai véritablement apprécié de connaître le point de vue des habitants. On se rend compte de la détresse dans laquelle ils vivaient, mais également qu’ils subissaient la situation. Tous les allemands n’étaient pas d’acoord avec la politique et les moeurs de l’époque et chacun vivait comme il le pouvait. Je n’ose même pas imaginer la terreur dans laquelle ils vivaient et le courage qu’il fallait pour cacher des personnes recherchés. De plus j’ai pu apprendre de nouvelles choses sur ce qu’il se passait sous le système nazi, comme l’existence des Lebensborn, et ce qu’il s’y passait.

L’un des points forts de ce roman c’est l’omniprésence de la boulangerie et de la pâtisserie. J’ai toujours aimé lorsque l’on parle de nourriture dans un roman. Depuis ma lecture j’ai envie de faire de Brötchen, ou des Lebkuchen ! Et ce qui est vraiment sympa c’est d’avoir les recettes de la Backereï à la fin du livre. Un jour j’essaierai de tester quelques recettes.

J’ai adoré découvrir l’histoire d’Elsie au fur et à mesure des pages, ainsi que l’avancement de Reba dans sa vie d’adulte. Pour moi c’est un roman qui a su me bouleverser, me faire rire, il m’a presque arraché une petite larme. Je suis tellement contente d’avoir découvert ce livre et son auteur. Sa plume est vraiment belle et ça me donne envie de lire d’autres titres de Sarah McCoy.

Publicités

5 commentaires sur « Un goût de cannelle et d’espoir – Sarah McCoy »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s