Beignets de tomates vertes – Fannie Flagg

Hello Pumpkins !

Aujourd’hui je vais vous présenter un livre qui me tient particulièrement à coeur. « Beignets de tomates vertes » de Fannie Flagg a été adapté au cinéma et j’ai toujours connu le film mais pas le livre. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas vu le film (depuis presque 10 ou 15 ans haha), alors j’ai sauté sur l’occasion lorsque j’ai vu le livre.

wp-1462877313094.jpg

« Au sud de l’Amérique profonde, en Alabama, un café au bord d’une voie ferrée… Ninny, quatre-vingt-six ans, se souvient et raconte à Evelyn les histoires incroyables de Whistle Stop. Et Evelyn, qui vit très mal l’approche de la cinquantaine et sa condition de femme rangée, découvre un autre monde. Grâce à l’adorable vieille dame, elle peut enfin se révéler, s’affirmer… Une chronique nostalgique et tendre, généreuse et colorée, pleine de saveur et d’humour. Un baume au coeur, chaud et sucré.« 

J’ai vraiment adoré ma lecture ! Le livre se découpe de plusieurs façons. L’histoire commence avec la rencontre d’Evelyn et de Ninny Threadgoode dans la maison de retraite où cette dernière n’est, semble-t-il, que de passage. Elle commence à discuter avec une Evelyn au bout du rouleau. On suit à la fois l’histoire de Whistle Stop avec les histoires des Threadgoode et du café, mais aussi l’histoire d’Evelyn Couch, de certains habitants de la petite ville à Brimingham, etc. Ce qui est très particulier avec « Beignets de tomates vertes » c’est la multitude de personnages auxquels on s’attache très facilement. Tous ont une histoire plus ou moins extraordinaire, qui remplit ce roman de couleurs et d’émotions.

Ce livre est un véritable témoignage de la vie en Alabama au début de la crise de 1929 jusqu’aux années 1970, en pleine ségrégation raciale dans l’un des Etats les plus durs envers la population noire. Il y a différentes intrigues qui enrichissent énormément le côté historique du roman. On se concentre un peu plus sur la vie des Threadgoode, notamment autour d’Idgie et de sa personnalité. J’ai été très touchée par cette femme, garçon manqué, par Ruth et Stump et nombre de personnages et leurs histoires.

Fannie Flagg a trouvé un joli moyen de nous entraîner dans cette merveilleuse vie de Whistle Stop. En effet, elle a choisi de se faire rencontrer Mrs. Couch et Ninny Threadgoode. Elles sont toutes deux très différentes, la première est négative au départ alors que la deuxième respire le positif. Cette rencontre détonante est le centre même du roman. C’est une histoire intergénérationnelle et ça m’a beaucoup plu.

« Beignets de tomates vertes » est un livre qu’on pourrait qualifier de « doudou« , la lecture est un vrai plaisir, on se sent bien dès qu’on le lit et qu’on retrouve ces personnages si attachants. C’est une histoire très nostalgique, avec un bon fond, qui fait de ce roman un « feel good book« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s