Harry Potter and The Cursed Child – J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

Bonjour les citrouilles !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre spécial, attendu de tous, le dernier d’une série et une nouvelle histoire à la fois. Je pense que ça va être particulier d’en parler. Attention, quelques spoilers dans cet article !

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

J’avoue que je ne sais pas bien par où commencer. J’ai ressenti tellement de choses incroyables… J’ai d’abord été émue de lire de nouvelles aventures, de me replonger dans cet univers si familier et pourtant de découvrir quelque chose de totalement nouveau. Ce qui m’a plu d’emblée c’est que le livre ne se concentrait pas uniquement sur le Golden Trio mais sur le deuxième enfant d’Harry Potter. J’ai trouvé que c’était vraiment intéressant de ce focaliser sur ce personnage. On se retrouve à suivre ses aventures et l’on redécouvre Poudlard et le Wizarding World à travers les yeux d’Albus, tout en restant assez proche d’Harry et d’autres personnages importants de la saga d’origine.

Ce qu’il faut savoir c’est qu’il s’agit d’une pièce de théâtre, ce n’est pas un roman ni une nouvelle. Il y a très peu, voire pas du tout, de moments de narration. Les seuls moments de descriptions se situent dans les didascalies. Personnellement ça ne m’a pas du tout gênée. J’aime lire du théâtre, même si j’en lis très rarement, je trouve que c’est agréable à lire, c’est fluide et rythmé. Mais je crois, d’après ce que j’ai lu, que cela n’a pas plu à tout le monde.

Parlons maintenant de l’histoire : j’ai tout simplement adoré. J’ai trouvé que cette pièce était pleine de fraîcheur, une toute nouvelle intrigue avec de nouveaux personnages. Le seul petit défaut que je pourrais reprocher à ce livre est que certains éléments font clairement écho à des passages que j’ai déjà lu dans la saga originale. Pour le coup, les personnages sont bien fouillés, certains moments sont totalement nouveaux et très inventifs, mais il y a deux ou trois passages où je me suis dit : : »c’est cool, mais j’ai déjà vu ça ». Après le principal sujet de l’histoire n’est pas tant contre qui on va se battre et qui est gentil ou méchant mais bien la relation d’un père célèbre avec son fils plus marginal (dans le bon sens du terme). J’ai vraiment apprécié que l’on aborde le sujet de l’héritage qu’un parent célèbre peut laisser à son fils qui n’en a pas voulu et qui cherche à exister par ses propres moyens.

Le personnages d’Albus n’est pas mon préféré mais il est très attachant et semble faire son possible pour exister au travers de ce que son père a essayé de lui transmettre. Il tente de faire ses propres choix et de ne pas se laisser influencer par l’image que peut véhiculer sa famille et son entourage. Malgré tout, son entêtement, sa jeunesse, sans doute, m’ont parfois agacée. On retrouve le Golden Trio dans toute sa splendeur, même si j’ai trouvé le personnage de Ron un peu en retrait face à une Hermione très impressionnante et un Harry fidèle à lui même. Ce qui m’a fait plaisir c’est de voir le personnage de Ginny plus aboutit que dans les films et parfois dans les livres. Mais celui que j’ai préféré à tous ceux-là, c’est Scorpius Malfoy. Sans vouloir en dire trop, j’ai adoré ce personnage totalement marginal, qui se fiche pas mal de l’image qu’il  auprès des autres et qui vit de nombreuses épreuves difficiles. Il m’a fait pensé à Neville, tout en étant moins timide et plus téméraire (quoique ça dépend des moments). Pour moi, même s’il appartient à la maison Serpentard, il a véritablement l’âme d’un Gryffondor. J’ai eu un véritable coup de coeur pour Scorpius.

J’ai lu quelques critiques après ma lecture et je me suis rendue compte que beaucoup de fans avaient été déçus. Nombreux ont trouvé qu’il s’agissait plus d’une fan-fiction que d’un nouveau chapitre. Pour le coup, et je tiens à le dire, je ne suis pas du tout d’accord. Pour moi si J.K Rowling a validé le projet, y a participé et en fait la promotion c’est que ça correspond à son univers. Il ne faut pas oublier que c’est elle qui a créé toute cette saga et si elle estime que cette nouvelle histoire colle a ce qu’elle a su inventer alors je dis banco. Ça ne m’empêche pas d’être critique sur certains points, notamment des passages qui m’ont semblé familiers. Après pour moi, le fait le l’auteur soit d’accord avec ce nouveau récit c’est un gage de qualité et je trouve ça un peu dur de dire qu’il s’agit d’une fan-fiction.

J’ai été très émue par cette nouvelle histoire, j’ai cherché à ne pas le lire trop vite, à tout comprendre car la lecture en V.O n’est pas mon fort mais je me suis prise dans ce tourbillon de nouveauté et de plaisir que l’on ressent lorsque l’on se plonge dans les aventures du plus célèbre des sorciers à lunettes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s