Les aventures d’Oliver Twist – Charles Dickens – Challenge Cold Winter 2016

Bonjour les citrouilles !

J’espère que vous allez bien. Avec les fêtes je n’ai pas eu trop de le temps d’écrire des chroniques, mais promis je vais me rattraper ! Ca commence dès aujourd’hui avec « Les aventures d’Olivier Twist » de Charles Dickens, que j’ai lu dans le cadre du Challenge Cold Winter 2016.

wp-1483363936633.jpg

Nom : Les aventures d’Olivier Twist
Auteur : Charles Dickens
Editeur : Folio
Pages : 544
Date : 1973
Prix : 7,10€
Site Editeur

resume

« Olivier Twist et ses camarades supportèrent la torture d’une lente inanition trois mois durant : à la fin, ils devinrent… si enragés de faim, que l’un d’eux… laissa entendre d’un air sombre à ses compagnons qu’à moins de recevoir une écuellée supplémentaire per diem, il craignait bien d’en arriver quelque soir à dévorer son voisin de lit, un chétif freluquet d’âge tendre. Il avait l’œil égaré et avide, et tous le crurent sans hésitation. On tint conseil et on tira au sort pour désigner celui qui le soir même, à la fin du dîner, irait trouver le surveillant pour lui demander un supplément ; le sort tomba sur Olivier Twist.« 

monavis

Fin 2016, après avoir vu nombre de vidéos de cette chère Lemon June, je me suis rendue compte que j’avais très envie de me mettre à lire un peu plus de livres dits « classiques« . Pour le mettre en pratique, je me suis mis en tête de lire « Les aventures d’Olivier Twist » de Charles Dickens pour le challenge Cold Winter 2016. Pour moi Dickens est synonyme d’hiver car j’ai été touchée très jeune par son « Christmas Carol« , à lire ou à voir à Noël. C’est pourquoi, ce livre m’a paru tout indiqué pour ce challenge.

Roman feuilleton, dont la publication préalable s’est faite dans un journal, « Les aventures d’Olivier Twist » dépeint la vie du jeune Olivier Twist et par lui, celle des enfants orphelins de l’Angleterre victorienne. Par un jeu de circonstances, presque sadique, le jeune Olivier subit épreuves sur épreuves. Avec un caractère doux et calme, il se fait toujours avoir, cherche parfois à se rebeller, mais l’époque victorienne étant ce qu’elle est, le pauvre Olivier ne semble jamais pouvoir échapper à la misère et aux mauvais traitements.

Ce livre est clairement une critique de la société anglaise victorienne, où la différence entre les classes sociales creusait un fossé si grand entre les populations, que chacun détestait l’autre. Charles Dickens méprise les nobles bien pensants, qui se chargent de rendre la justice et de prendre des décisions pour les miséreux, et de la même façon, il transmet à travers sont écriture sa critique des adultes, ceux qui prennent en « otage » les pauvres enfants pour en faire des voleurs, qui deviendront des hommes ignobles.

Sa plume est telle, que l’on ressent à la lecture tout ce qui pouvait déranger, énerver Dickens. Il m’a emmenée dans un monde que je croyais connaître, mais dont je n’imaginais pas toute la misère et l’ignominie. Je vous avoue que parfois ce roman m’a prise aux tripes, j’ai véritablement détesté certains personnages, j’ai eu peur pour Olivier, pour Nancy, j’ai parfois pensé que Fagin n’était pas si mauvais, que Sikes allait se racheter, bref qu’il y avait du bon en eux. Cela n’a été que désillusions, car il existe des êtres humains qui ne changeront pas, qui sont foncièrement mauvais, de part leur vie, de par leur caractère, de par ce que la vie a fait d’eux.

Le personnage d’Olivier est un personnage auquel on s’attache très rapidement, il semblerait que sa naissance reste un mystère et Dickens parvient à distiller les indices de façon à intriguer le lecteur. Malgré tout cela, malgré la langue, la plume, la critique, je vous avoue que j’ai eu du mal avec certains moments. Ces derniers temps j’ai lu énormément de littérature jeunesse, dont le langage est plus simple, où il y a moins de digressions, et cette nouvelle lecture, plus classique n’a pas été aussi rapide que je l’aurais espéré. Mais ce roman m’a redonné envie de lire plus de classiques, de parfaire ma culture littéraire en général. J’ai donc savouré ma lecture, j’ai senti que j’avais besoin de connaître certains classiques afin de comprendre certaines influences chez certains auteurs.

06

J’espère que cette chronique vous a plu ! 

Publicités

2 commentaires sur « Les aventures d’Oliver Twist – Charles Dickens – Challenge Cold Winter 2016 »

  1. Les classiques c’est la vie ! J’ai Les aventures d’Oliver dans ma PAL qu’il faudrait que je sorte d’ailleurs de sa grotte parce que ton avis me donne vraiment envie de le lire, ça coule tout seul et je me suis laissée porter par ta pensée !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s