Bilan Challenge Cold Winter 2016

Hello les citrouilles !

J’espère que vous allez bien ! Je m’excuse du manque d’articles ces derniers temps. J’en ai même oublié de faire mon Throwback Thursday Livresque de la semaine dernière ! Quelle honte, mais j’avoue qu’en ce moment dès que je rentre, j’en profites pour me poser un peu, du coup j’ai un peu laissé le blog de côté la semaine dernière. Mais rassurez vous ! Je reviens avec quelques articles !

Aujourd’hui je vais vous parler de mon bilan du Challenge Cold Winter 2016. A l’origine, j’avais prévu beaucoup de lectures et malheureusement, je ne suis pas arrivée au bout ! Par manque de temps et de motivation. Mais que je vous rappelle ma PAL spéciale Challenge Cold Winter Challenge 2016 :

wp-1480446640747.jpg

  • Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson – Folio
  • Les Aventures d’Oliver Twist, Charles Dickens –Folio
  • La Belle et la Bête, Madame de Villeneuve – Folio
  • Contes choisis, Hans Christian Andersen – Folio
  • La véritable histoire de Noël, Marko Leino – Michel Lafon poche
  • A Christmas Carol, Charles Dickens – Peguin edition
  • Fais moi peur, Malika Ferdjoukh – Ecole des Loisirs
  • The Wolf Wilder, Katherine Rundell – Bloomsbury
  • Un Noël d’enfant au Pays de Galles, Dylan Thomas – Gallimard Jeunesse

J’ai un peu honte d’avoir eu les yeux plus gros que le ventre, mais il me fallait lire des nouveautés pour le boulot et j’avais aussi envie de m’échapper de cette très longue liste, si bien qu’au mois de janvier je n’ai lu aucun des livres que je prévoyais pour ce mois-ci. Mais pour compenser un peu, j’ai rajouté un roman et un album pour la jeunesse, qui n’étaient pas du tout prévu au départ mais qui se sont retrouvés là suite à mon passage au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. Il s’agit de :

  • L’écureuil et la première neige, Sebastian Meschenmoser – Minedition
  • Animale, La prophétie de la Reine des Neiges, Victor Dixen – Gallimard Jeunesse

Ainsi, pour ce Challenge Cold Winter 2016, j’ai lu 6 livres, chroniqués 4 et réussi un menu sur les deux : « Montagne enneigée« , bien en dessous de ce que à quoi je prétendais à réussir mais je suis quand même très contente de mes lectures car j’ai enfin lu des livres qui me tentaient depuis longtemps et que je gardais pour ce challenge.

Mes lectures et chroniques

wp-1485810604723.jpg

Voilà donc mon bilan de ce Challenge Cold Winter 2016. Je dois dire que même si je n’ai clairement pas réussit à tenir mes prétentions jusqu’au bout, je suis quand même très contente de mes lectures et j’espère le refaire l’année prochaine, mais en voyant moins gros cette fois 🙂

J’espère que cet article vous aura plu !
Et vous, avez-vous réussi votre Challenge Cold Winter cette année ?

Hugo de la nuit – Bertrand Santini

Hello pumpkins !

Pendant une courte pause dans ma lecture du classique de Charles Dickens « Les aventures d’Olivier Twist« , j’ai lu en moins d’une journée ce très chouette roman : « Hugo de la nuit » de Bertrand Santini chez Grasset Jeunesse.

wp-1483368947521.jpg

Nom : Hugo de la nuit
Auteur : Bernard Santini
Editeur : Grasset jeunesse
Pages : 224
Date : 2016
Prix : 13,50€

Site Editeur

resume

« Après Le Yark et Jonas, le requin mécanique, tous deux en cours d’adaptation au cinéma, Bertrand Santini livre chez Grasset-Jeunesse un nouveau roman qui allie humour et gravité, tendresse et impertinence. Il y explore la nature des rêves, à travers une intrigue aux ramifications subtiles. À l’instar du jeune héros du livre, le raisonnement du lecteur est chahuté jusqu’aux révélations finales, qui viennent bouleverser nos convictions les plus profondes.
Servi par des dialogues percutants et des scènes parfois burlesques, l’univers baroque d’Hugo de la Nuit nous entraîne dans la plus étrange des aventures nocturnes, où Shakespeare ne craint pas d’être cité aux côtés de Scooby-doo ! »

monavis

Que dire sur ce magnifique, ce merveilleux, cet extraordinaire roman ? J’ai fait l’acquisition de ce titre lors du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil en décembre dernier, avec la très chouette Fée-Lire. Je l’ai lu d’une seule traite et j’ai adoré !

On suit l’aventure d’Hugo, qui vit dans une maison sur un grand terrain dans le sud de la France. Ses parents, romancière pour elle et botaniste pour lui, sont de fervents défenseur de la nature, or le cimetière qui se trouve sur le domaine a été vandalisé et une fleur rare, dernier spécimen de son espèce, a été détruite. De plus, un drôle de phénomène se passe dans le cimetière, du pétrole semblerait remonter à la surface. Hugo, ne se doutant pas de tout cela, s’invente des histoires et semble être un enfant plein d’énergie. Un soir, alors qu’un cambrioleur le poursuit, Hugo bascule dans un monde étrange, fait de revenants et de zombies.

Où est le rêve, où est la réalité ? C’est là toute la force de ce roman. On se sait jamais si ce qu’on lit est réel, ou si c’est impossible, un rêve, une légende, un autre monde. Bertrand Santini, avec sa plume, nous transporte, nous fait voyager d’un monde à l’autre et nous propose ici un roman grave mais plein d’humour. J’ai rarement autant ris à la lecture d’un roman jeunesse, je me suis amusée, j’ai frissonné de peur, à la fin du roman, sur les 50 dernières pages, le suspens est à son comble.

Les personnages sont hauts en couleur ! Je les ai vraiment tous adoré, je me suis pris d’attachement pour eux et cela m’a fait un petit pincement au coeur lorsque j’ai fini ma lecture. Derrière une histoire faite de phénomènes étranges, d’humour et d’aventures, Bertrand Santini nous incite à faire attention à la nature, à prendre soin de ceux qu’on aime et à se méfier de certaines personnes. Hugo est personnage que j’ai beaucoup aimé, mais que j’ai eu du mal à cerner surtout à la fin du roman. Comme lui, j’étais perdue, je ne savais plus dans quel monde je me trouvais et c’est ce que j’ai adoré.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, cela a été une vraie bouffée d’air frais dans ces deux mois de challenge Cold Winter 2016. C’est un véritable coup de coeur qui a su éveiller en moi la curiosité et le rire.

06

Je vous conseille à tous cette lecture jeunesse !

 

Les aventures d’Oliver Twist – Charles Dickens – Challenge Cold Winter 2016

Bonjour les citrouilles !

J’espère que vous allez bien. Avec les fêtes je n’ai pas eu trop de le temps d’écrire des chroniques, mais promis je vais me rattraper ! Ca commence dès aujourd’hui avec « Les aventures d’Olivier Twist » de Charles Dickens, que j’ai lu dans le cadre du Challenge Cold Winter 2016.

wp-1483363936633.jpg

Nom : Les aventures d’Olivier Twist
Auteur : Charles Dickens
Editeur : Folio
Pages : 544
Date : 1973
Prix : 7,10€
Site Editeur

resume

« Olivier Twist et ses camarades supportèrent la torture d’une lente inanition trois mois durant : à la fin, ils devinrent… si enragés de faim, que l’un d’eux… laissa entendre d’un air sombre à ses compagnons qu’à moins de recevoir une écuellée supplémentaire per diem, il craignait bien d’en arriver quelque soir à dévorer son voisin de lit, un chétif freluquet d’âge tendre. Il avait l’œil égaré et avide, et tous le crurent sans hésitation. On tint conseil et on tira au sort pour désigner celui qui le soir même, à la fin du dîner, irait trouver le surveillant pour lui demander un supplément ; le sort tomba sur Olivier Twist.« 

monavis

Fin 2016, après avoir vu nombre de vidéos de cette chère Lemon June, je me suis rendue compte que j’avais très envie de me mettre à lire un peu plus de livres dits « classiques« . Pour le mettre en pratique, je me suis mis en tête de lire « Les aventures d’Olivier Twist » de Charles Dickens pour le challenge Cold Winter 2016. Pour moi Dickens est synonyme d’hiver car j’ai été touchée très jeune par son « Christmas Carol« , à lire ou à voir à Noël. C’est pourquoi, ce livre m’a paru tout indiqué pour ce challenge.

Roman feuilleton, dont la publication préalable s’est faite dans un journal, « Les aventures d’Olivier Twist » dépeint la vie du jeune Olivier Twist et par lui, celle des enfants orphelins de l’Angleterre victorienne. Par un jeu de circonstances, presque sadique, le jeune Olivier subit épreuves sur épreuves. Avec un caractère doux et calme, il se fait toujours avoir, cherche parfois à se rebeller, mais l’époque victorienne étant ce qu’elle est, le pauvre Olivier ne semble jamais pouvoir échapper à la misère et aux mauvais traitements.

Ce livre est clairement une critique de la société anglaise victorienne, où la différence entre les classes sociales creusait un fossé si grand entre les populations, que chacun détestait l’autre. Charles Dickens méprise les nobles bien pensants, qui se chargent de rendre la justice et de prendre des décisions pour les miséreux, et de la même façon, il transmet à travers sont écriture sa critique des adultes, ceux qui prennent en « otage » les pauvres enfants pour en faire des voleurs, qui deviendront des hommes ignobles.

Sa plume est telle, que l’on ressent à la lecture tout ce qui pouvait déranger, énerver Dickens. Il m’a emmenée dans un monde que je croyais connaître, mais dont je n’imaginais pas toute la misère et l’ignominie. Je vous avoue que parfois ce roman m’a prise aux tripes, j’ai véritablement détesté certains personnages, j’ai eu peur pour Olivier, pour Nancy, j’ai parfois pensé que Fagin n’était pas si mauvais, que Sikes allait se racheter, bref qu’il y avait du bon en eux. Cela n’a été que désillusions, car il existe des êtres humains qui ne changeront pas, qui sont foncièrement mauvais, de part leur vie, de par leur caractère, de par ce que la vie a fait d’eux.

Le personnage d’Olivier est un personnage auquel on s’attache très rapidement, il semblerait que sa naissance reste un mystère et Dickens parvient à distiller les indices de façon à intriguer le lecteur. Malgré tout cela, malgré la langue, la plume, la critique, je vous avoue que j’ai eu du mal avec certains moments. Ces derniers temps j’ai lu énormément de littérature jeunesse, dont le langage est plus simple, où il y a moins de digressions, et cette nouvelle lecture, plus classique n’a pas été aussi rapide que je l’aurais espéré. Mais ce roman m’a redonné envie de lire plus de classiques, de parfaire ma culture littéraire en général. J’ai donc savouré ma lecture, j’ai senti que j’avais besoin de connaître certains classiques afin de comprendre certaines influences chez certains auteurs.

06

J’espère que cette chronique vous a plu ! 

La Véritable Histoire de Noël – Lecture Challenge Cold Winter 2016

Hello les citrouilles !

Dans le cadre du Challenge Cold Winter 2016, je me suis procurée « La Véritable Histoire de Noël » de Marko Leino, édité chez Michel Lafon. J’avais déjà tenté de le lire à sa sortie il y a déjà quelques temps. Malheureusement, je n’avais pas poursuivie ma lecture parce que je n’avais pas trop accroché au début de ce roman. Aujourd’hui, avec un peu plus de recul je regrette de ne pas avoir été plus loin la première fois car j’ai adoré !

wp-1482095248351.jpg

Nom : La Véritable Histoire de Noël
Auteur : Marko Leino
Editeur : Michel Lafon
Pages : 288
Date : 2014
Prix : 13,95€ ou 6,60€
Site Editeur

resume

« Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.« 

monavis

Je dois dire que même si j’avais déjà tentée de le lire et que je n’avais pas été convaincue, cette fois ce livre m’a fait une toute autre impression. Sans doute parce que la dernière fois je n’étais pas dans l’ambiance, ou quelque chose d’autre, je ne sais pas. Mais ce qui est formidable c’est que cette fois-ci, j’ai poursuivie ma lecture ! J’ai beaucoup aimé, mais ce ne fut pas un coup de coeur pour moi.

On va suivre la vie de Nicolas, qui après la perte tragique de ses parents et de sa soeur, va se retrouver à changer de famille tous les ans la veille de Noël. Il va finir par instaurer une belle tradition : offrir des cadeaux à tous les enfants des familles qui l’ont accueilli. Plus tard, devenu ébéniste, Nicolas perpétuera la tradition et deviendra un mythe vivant.

Entre légende, conte et récit scandinave, toute l’ambiance du roman est formidable ! On se retrouve entouré d’un paysage fait de neige et de forêts, de petits villages. C’est beau et doux. C’est une lecture que l’on se doit de faire sous un plaid, avec une boisson chaude et un joli sapin de Noël dans un coin. C’est un moment paisible passé en compagnie de Nicolas, car ce qui fait également la tranquillité de cette lecture, c’est que le personnage principal vit des moments difficiles mais ne complaît jamais dans un rôle de victime, qui souffre, bien au contraire il semble toujours trouver du positif malgré tout. C’est très agréable d’avoir un héro qui ne cherche qu’une chose : faire le bien.

L’écriture est également très belle, presque poétique à certains moments. Cela rend cette histoire encore plus féerique, et donc encore plus agréable à lire. J’avais parfois l’impression de me retrouver comme une enfant, lorsque mon père me lisait des contes quand j’étais petite. L’histoire en elle même est vraiment intéressante car on comprend que les différentes épreuves qu’a subit Nicolas ont fait de lui l’homme que l’on connaît à travers le monde aujourd’hui. Toutefois, certains passages m’ont parfois laissée perplexe car je trouvais que l’auteur avait fait beaucoup de raccourcis. Certaines situations m’ont semblé arriver là un peu trop facilement. Cela s’explique sans doute par la traduction ou par le fait qu’il s’agit d’un livre destiné aux enfants de 9-12 ans. De plus, il faut que je vous avoue que le début de ce roman est sans doute un peu longuet à démarrer. Mais passé les 50 premières pages, on est embarqué dans l’histoire et on ne peut plus lâcher ce livre.

04

Je le conseille à toutes celles et ceux qui souhaiteraient passer un beau moment de lecture, dans une ambiance de Noël.

 

Animale, La prophétie de la Reine des Neiges – Lecture Challenge Cold Winter 2016

Hello Pumpkins !

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre génial, un livre qui m’a fait rater mon arrêt de métro, un livre poétique, féerique, bref un véritable coup de coeur ! Je vais bien sûr vous parler du superbe Animale, La prophétie de la Reine des Neiges de Victor Dixen, édité chez Gallimard Jeunesse.

wp-1481753463129.jpg

Nom : Animale, La prophétie de la Reine des Neiges
Auteur : Victor Dixen
Editeur : Gallimard-Jeunesse
Pages : 448
Date : 2015
Prix : 18,50€
Site Editeur

resume

« Et si le plus merveilleux des contes cachait le plus sombre des complots?
1833, sur une île perdue du Danemark. Elle s’appelle Blonde, il se nomme Gaspard. Elle est animale, il est fou d’elle. Le destin s’apprête à les arracher l’un à l’autre: ils sont victimes d’une prophétie qui bouleversa le monde à jamais. Blonde parviendra-t-elle à déjouer les plans de l’énigmatique Reine des neiges, avec pour seul allié un jeune écrivain nommé Andersen ?« 

monavis

J’ai acquis ce livre lors du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse 2016, qui se déroulait à Montreuil. Je n’avais pas spécialement prévu de l’acheter sur le salon, mais j’ai totalement craqué ! Il s’agit également d’une lecture que j’ai intégrée à ma PAL Challenge Cold Winter 2016. Tout semblait prédire un coup de coeur, l’intrigue, les lieux, la plume de l’auteur qui m’avait déjà conquise lors du premier tome des aventures de Blonde. Et bien, je n’ai pas du tout été déçue !

Tout d’abord on retrouve les personnages que j’avais adoré lors de ma lecture précédente à savoir Blonde, forte, téméraire, déterminée et magique, Gaspard, l’homme de sa vie, prêt à tout pour elle, jusqu’à braver bien des épreuves ainsi que d’autres personnages hauts en couleurs. Mais l’apparition de nouveaux protagonistes est sans doute ce qui m’a le plus plu ! En effet, un personnage est vraiment important et cher à mon coeur de lectrice, j’ai nommé Hans Christian Andersen, dont Victor Dixen s’est servi comme l’un des principaux acteurs de son intrigue. Il l’a rendu humain, touchant, romanesque. C’est clairement le personnage que j’ai préféré ! D’autres personnages ont fait leur apparition, bons et mauvais et c’est toujours avec brio que l’auteur nous apprend à les aimer ou à les détester.

D’autre part, parlons maintenant de la plume de l’auteur. Que dire, à part qu’elle est magnifique, qu’elle a su me transporter à tel point que j’ai, sans faire attention, rallongé le trajet qui me ramenait chez moi. Il arrive à me faire ressentir, à travers cette histoire, un grand nombre d’émotions si différentes : la joie, la haine, l’amour, la peur, etc. De plus, il distille beaucoup de petits détails et parvient à s’approprier les contes d’Andersen pour les inclure de façon subtile à travers certaines situations. Il arrive à faire en sorte que l’on recherche, à travers ses mots, la présence de ces histoires qui ont bercé notre enfance. J’avais l’impression de suivre un récit familier tout en étant surprise par la tournure que prenaient certains événement.

J’ai également été conquise par l’histoire en elle même que j’ai trouvée fluide, belle et surprenante. Je n’attendais rien de ce roman, à part sans doute ce que le résumé m’en disait. J’ai été maintes et maintes fois étonnée, bluffée par l’enchaînement des situations et les péripéties que vivaient les personnages. J’ai apprécié les voyages que Victor Dixen me faisait vivre, les lieux qu’il me faisait visiter. On sent qu’il y est allé et qu’il a cherché à reproduire ce qu’il avait pu ressentir dans de tels lieux. Je me suis plusieurs fois dit que Blonde, n’avait clairement pas de chance, mais elle parvenait toujours à survivre, à se battre. A travers son histoire, Victor Dixen nous montre que tout est possible si l’on s’accroche à ce que l’on a de plus cher.

C’est un véritable coup de coeur pour moi, une réussite pour ce deuxième tome haletant, qui m’aura surprise et bluffée. Je suis ravie d’avoir succombé à cet achat et vous le recommande chaudement pour cette période de l’année (maintenant j’ai envie d’aller boire un chocolat chaud sur la Nouvelle Place Royale à Copenhague).

06

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire si vous l’avez lu,
je serai ravie de partager votre expérience de lecture !

Challenge Cold Winter 2016

Bien le bonjour les citrouilles !

Ça y est, décembre est là ! Et qui dit décembre, dit Challenge Cold Winter !

challenge-coldwinter-2016

Qu’est-ce que le Challenge Cold Winter ?

 Cette année c’est Margaud Liseuse et Moody Take a Book qui s’occupent du challenge ! Merci à elles de nous proposer une belle aventure livresque comme celle-ci !
J’ai découvert ce challenge l’année dernière grâce à Margaud. Il s’agit avant tout de se faire plaisir lors de la période hivernale. Adepte du hygge ce challenge est fait pour vous car il faut s’armer de plaids, de cosyness, de chaleur, mais aussi et avant tout de livres !

Comment participer ?

Vous devez vous inscrire sur Facebook pour participer : ici
Si vous n’avez pas Facebook, vous pouvez tout de même participer et faire comme vous voulez ! Après tout, le but du challenge c’est simplement de se faire plaisir !

Vous pouvez donc vous préparer une pile à lire spécial hiver. Mais si vous ne savez pas quoi choisir, il existe deux menus pour vous guider :

  • Montagne enneigée : lire 2 livres dont la thématique principale est le froid, la neige ou l’hiver.
  • La magie de Noël : lire 2 livres se déroulant durant la période des fêtes de fin d’années.

Les dates : du 1er décembre 2016 au 31 janvier 2017

 

Pour vous aider encore mieux, vous pouvez aussi regarder trois vidéos très chouettes :

Ma PAL Challenge Cold Winter

Pour ma part, j’ai choisi de participer avant tout au Menu « La magie de Noël« , mais j’ai également deux lectures que je me réserve pour le mois de janvier et qui correspondent au Menu « Montagne enneigée« , de quoi me faire plaisir et me laisser un peu de temps pour lire autre chose. Voici à quoi ressemble ma Pile à Lire :

  • Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson – Folio
  • Les Aventures d’Oliver Twist, Charles Dickens –Folio
  • La Belle et la Bête, Madame de Villeneuve – Folio
  • Contes choisis, Hans Christian Andersen – Folio
  • La véritable histoire de Noël, Marko Leino – Michel Lafon poche
  • A Christmas Carol, Charles Dickens – Peguin edition
  • Fais moi peur, Malika Ferdjoukh – Ecole des Loisirs
  • The Wolf Wilder, Katherine Rundell – Bloomsbury
  • Un Noël d’enfant au Pays de Galles, Dylan Thomas – Gallimard Jeunesse

wp-1480446640747.jpg

J’espère que cet article vous aura plu ! N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous pensez de mes choix, et quelle sont vos futures lectures de l’hiver ou celles prêtes pour le Challenge Cold Winter !

Challenge Instagram

Hello les citrouilles !

Cette semaine sera un peu spéciale car avec la très chouette Saefiel, du blog Les Petits Mots de Saefiel on vous propose un petit challenge photo autour des livres sur Instagram.

novemberr

Le thème se concentre sur le mois de novembre. Vous pouvez trouver toutes les informations sur Instagram sur le compte de @Saefiel ou le mien (@AlicePumpkinB). N’hésitez pas à nous tagger et à utiliser le hashtag suivant #winteriscomingbooks.

En espérant que le challenge vous plaira !