Throwback Thursday Livresque

Hello les citrouilles !

Tout d’abord je tiens à m’excuser de ne pas avoir pu honorer le #TBL de la semaine dernière. En plus, le thème était tellement génial ! Il me correspondait absolument ! Mais par manque de temps je n’ai pas pu le faire. Je me rattrape donc cette semaine.

Print

On est jeudi et comme tous les jeudi c’est Throwback Thursday ! C’est un rendez-vous livresque créé par la très chouette BettieRoseBooks ! Chaque semaine elle proposera un thème et il s’agira de présenter un livre, les souvenirs que nous en avons ou qu’il nous a apporté, qui correspondra à celui-ci.

Le thème de cette semaine : Lien invisible (un livre dont personne ne parle ou peu)

wp-1485897330885.jpg

resume

« Sakuya vit avec son cousin qui est également son tuteur. Quand elle est triste, la jeune fille aime regarder les étoiles pour se réconforter. Mais le jour de ses dix-huit ans, sa vie sera bouleversée par l’apparition d’un étrange garçon lors de sa soirée d’anniversaire; Qui est-il ? Et quelles sont ses véritables intentions ?« 

souvenir

Pour ce thème j’ai choisi un manga que j’ai beaucoup aimé, d’une auteur à l’origine de l’une des séries les plus géniales : Fruit Basket. Mais aujourd’hui je vais vous parler de Twinkle Stars, une série qu’elle a écrit plus tard mais qui a connu un succès bien moins important. On va suivre l’histoire de Sakuya, qui, suite à une rencontre étrange, va voir sa vie changer. Je vous avoue que j’adore Natsuki Takaya et lorsque j’ai vu qu’elle avait commencé une nouvelle série je me suis allègrement jetée dessus ! J’ai beaucoup aimé cette série, elle est douce, un peu triste mais très belle. Cette mangaka a le chic pour savoir créer des ambiances particulières, qui me touchent. Je n’ai pas encore lu ses autres séries, mais la lecture de mangas me manque et je pense me relire cette petite série avant de voir les nouvelles parutions de l’auteur.

Connaissez-vous cette série ?

Publicités

Le gourmet solitaire – Jiro Taniguchi et Masayuki Kusumi

Bonjour les citrouilles !

Aujourd’hui je vais vous parler bande-dessinée et plus précisément manga ! J’ai toujours aimé lire des mangas depuis mon adolescence grâce à Love Hina de Ken Akamatsu et Fruit Basket de Natsuki Takaya. J’y ai découvert une culture différente, un autre format que la BD traditionnelle, de nouveaux dessins, bref un nouveau genre de lecture. Aujourd’hui je vais vous parler d’un manga que j’ai vraiment adoré : Le Gourmet Solitaire de Jiro Taniguchi et Masayuki Kusumi, chez Glénat.

61c8ODt-TsL._SX355_BO1,204,203,200_

« On ne sait presque rien de lui. Il travaille dans le commerce, mais ce n’est pas un homme pressé ; il aime les femmes, mais préfère vivre seul ; c’est un gastronome, mais il apprécie par-dessus tout la cuisine simple des quartiers populaires… Cet homme, c’est le gourmet solitaire. Chaque histoire l’amène à goûter un plat typiquement japonais, faisant renaître en lui des souvenirs enfouis, émerger des pensées neuves, ou suscitant de furtives rencontres.« 

J’ai commencé cette lecture sans savoir dans quoi je me lançais. En effet, quelques amis m’en avaient parlée et j’avais envie de le lire car je m’intéresse à la culture japonaise. Dans la plupart des mangas que j’ai lu, à chaque fois que je tombais sur des scènes où l’on préparait de la nourriture, cela me donnait envie d’en savoir plus. Je peux vous dire que je n’ai pas été déçue ! Chaque chapitre m’a fait découvrir un type de plat différent. Les raviolis chinois revisités à la japonaise, le barbecue coréen, etc. Tout est détaillé, les dessins parlent d’eux mêmes et ça m’a vraiment donnée envie de goûter tous les plats !

gourmet-solitaire-ch1

Ce qui est sympa c’est que l’on suit le personnage principal selon sa faim, ses moyens et ce qu’il trouve sur son chemin. On arpente certains quartiers de Tokyo, certaines villes ou village, on y découvre les petits food-trucks japonais, les petits restaurants de famille, c’est vraiment chouette ! On est très proche de ce personnage, ce gourmet solitaire, on apprend quelques petites anecdotes sur sa vie passée, mais c’est vrai que j’aurais aimé en savoir un peu plus sur qui il est vraiment. Malgré ce petit défaut, j’ai adoré me balader avec lui, découvrir comme lui les restaurants, les différents mets qu’il choisi, c’est vraiment agréable parce qu’on se sent au même niveau : parfois il ne sait même pas quoi commander, il prend au hasard, alors on le regarde (on le lit), tester des choses qu’il ne connait pas. Grâce à ça, j’ai vraiment appris beaucoup de choses sur cette culture et cette cuisine.

Ce fut pour moi une très belle découverte, une lecture vraiment sympa avec une ambiance douce, un personnage énigmatique et un bel apprentissage de la cuisine japonaise. Je vous recommande chaudement cette BD si vous souhaitez comme moi en savoir plus sur ce genre la culture nippone.